Pour la version courte  (30 min)

VIGNES DANS LE ROUGE

PROJECTIONS

Avant-premières

et 

projections-débats

Derrière l’annonce officielle de la filière viticole d’un millésime qualitativement exceptionnel en 2018, se cache une autre réalité qui n’a pas fait la une des journaux. Avec des records de précipitations, la pression météorologique de 2018 n’a jamais été aussi forte de mémoire de vigneron, particulièrement dans le vignoble languedocien.  Ces conditions ont favorisé le développement d’attaques de mildiou si virulentes qu’elles décimèrent une partie des récoltes, notamment celles issues des cultures biologiques. 

Depuis quelques années, les pressions climatiques extrêmes sont telles qu’elles menacent les fondations d’une industrie déjà fragilisée par des contraintes économiques et sociétales - remettant ainsi en cause la pérennité de la viticulture dans la région et au-delà.

Pour Benoit, Regis, Catherine, et beaucoup d’autres viticulteur.rice.s en Languedoc, cette année 2018 fut l’année de tous les dangers et une piqure de rappel qu’ils ne sont pas près d’oublier. Pour eux, la science, la terre, la flore, la faune et même le bétail ont tous leur rôle à jouer dans cette danse presque quotidienne entre l’homme et la nature pour exprimer au mieux, à travers leur vin, les saveurs du terroir qu’ils cultivent. C’est le graal de tout vigneron. Mais c’est une danse qui peut facilement devenir un combat et éventuellement un drame. La nature a toujours le dernier mot sur les vignes et ils le savent tous.

Si 2018 a été pour certains vignerons de la région languedocienne un cauchemar, l’année 2019, elle, se présentait comme prometteuse Jusqu’au jour fatidique du 28 Juin 2019. Ce jour-là, la température en France bat un record absolu faisant monter le thermomètre jusqu’à 46 °C - du jamais vu ! 30% des récoltes dans le Gard partent littéralement en fumée dont les parcelles de Benoit qui se trouvait à l’épicentre de cette canicule historique.  

 

En suivant ces viticulteurs au plus proche de leur quotidien et au gré des saisons dans le contexte du dérèglement climatique, le film révèle une filière agricole inadapté aux réalités économiques et environnementales de notre époque.

Mais comme dans toute crise, il y a des opportunités pour des changements profonds. Pour Vincent, propriétaire du plus grand domaine de cépages hybrides résistants en Europe, Pierre-Yves, spécialiste en agroécologie et agroforesterie, et Benoit vigneron passionné, des solutions existent déjà.

La crise climatique permettra-t-elle de réinventer ensemble la viticulture du 21e siècle et tracer le début d’un sillon pour une agriculture résiliente et durable ?

Comme le pensent tout bas certains vignerons et les experts, nous devons être prêt à nous libérer d’une partie des carcans de nos traditions, des dogmes des économistes et de l’influence des lobbies pour pouvoir réinventer le vin français du 21em siècle.

Durée: 73 min
Format: HD 24p